Réaction de la ouate de cellulose en cas d’incendie

La ouate de cellulose permet de limiter le risque de propagation du feu. Ses caractéristiques en font un produit particulièrement performant pour cet usage toutefois, en tant que matériau organique, il est toujours possible qu’elle prenne feu. Quelques techniques permettant de limiter les risques d’inflammation doivent alors être appliquées.

Isolation maison

Les facteurs de risque
La combinaison de trois facteurs accroît les risques d’incendie. Il s’agit du combustible, du comburant et de la source de chaleur. Le combustible est le matériau susceptible de s’enflammer : papier, carburant, bois, etc. Le comburant est le composé qui réagit avec le combustible et qui provoque la montée des flammes : oxygène, vent, etc. La source de chaleur peut être quant à elle une flamme, une étincelle ou un élément chauffé à blanc. Un incendie ne se déclenche que si la réaction de combustion est mal maîtrisée, car un combustible qui s’enflamme peut encore être circonscrit dans un délai convenable. Cependant, si le feu se développe et conduit à une augmentation de température, il ne s’éteindra que lorsque le combustible aura été entièrement consommé ou lorsque le comburant aura été supprimé.

Réaction des matériaux
La réaction d’un matériau face aux flammes dépend de ses caractéristiques. En France, elle est évaluée à travers cinq catégories allant de M0 à M4 en fonction de la combustibilité et de l’inflammabilité du produit. La norme européenne NF EN 13501-1 donne toutefois plus de détails concernant le comportement des matériaux en cas d’incendie. Elle prend en effet en compte de l’émanation de fumée ainsi que des éventuelles projections de gouttelettes et intègre un classement en cinq exigences allant de l’Euroclasse F à l’Euroclasse A 1 et A2. Il existe également un classement allant de s1 à s3 pour la production de fumée et un classement de d0 à d2 pour la production de gouttelettes. Tous ces classements vont du moins résistant au plus résistant.

Voir aussi les propriétés du liège expansé : http://www.les-materiaux-verts.com/fr/catalogue_produit/Isolation/Liege-expanse.html

Réaction de la ouate de cellulose
La ouate de cellulose est un matériau peu combustible, ne présente aucune émanation de fumée en cas d’incendie et ne projette aucune gouttelette. Elle réagit aux flammes en produisant une couche de charbon à sa surface : il en résulte une détérioration sur sa partie visible, en revanche la cellulose ne brûle pas et ne produit aucune flamme. Ce matériau limite les flux d’air en son sein, ce qui a pour effet de limiter la propagation du feu lorsqu’il se présente et de contenir les risques d’incendie durant plusieurs heures. Les risques ne sont toutefois réduits à zéro que si les règles de pose de la ouate sont respectées. Il est donc nécessaire de l’éloigner des sources de chaleur potentielles telles que les conduits de fumée ou les spots d’éclairage.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Réaction de la ouate de cellulose en cas d'incendie, 10.0 out of 10 based on 1 rating

A propos de 

Vous aimerez aussi...